1. Pourquoi as-tu choisi de t’inscrire en GMP ? Comment as-tu découvert cette filière ? Qu’est-ce qui t’attirait ?
J’ai choisi de m’inscrire en GMP car les cours de mécanique dispensés au lycée en sciences de l’ingénieur me plaisaient. J’ai découvert la formation en faisant des recherches sur internet. Ce qui m’attirait était l’aspect concret de la formation, contrairement aux classes préparatoires qui sont plus théoriques.

2. Comment vis-tu cette première année de formation ? Qu’apprécies-tu particulièrement cette année ?
Ma première année de formation se passe bien. Il y a une bonne ambiance et beaucoup d’entraide. Tout le monde peut s’en sortir, peu importe le bac qu’on a obtenu. J’apprécie particulièrement l’aspect pratique de la formation. On n’apprend rien d’inutile.

3. As-tu déjà une petite idée de ce que tu souhaites faire après l’obtention de ton DUT ?
Après mon DUT, je souhaiterais faire une licence professionnelle dans le domaine de la conception mécanique.

Elle fait GMP Ambre

1. Pourquoi as-tu choisi de t’inscrire en GMP ? 
En terminale, j’ai visité différents établissements pour mon orientation post-bac. Je suis allée à Lyon Gratte-ciel où on m’a présenté la filière GMP. Cela m’a beaucoup plu. De plus, comme j’ai fait un bac S-SI et que la mécanique m’intéressait, je suis restée dans cette voie qui me plaît beaucoup. Je trouve que la mécanique est une matière intéressante et vaste. À travers elle, on peut comprendre comment fonctionnent certains objets.

2. Comment vis-tu cette première année de formation ?
Globalement, tout se passe bien, même si les cours à distance restent un peu compliqués. On se retrouve seule face à un écran. Cela donne moins envie de travailler. De plus comme je suis une personne qui pose beaucoup de questions pour comprendre, je préfère les poser directement au professeur. À cause de ça, je stresse de ne pas réussir mais je m’accroche quand même. Ma motivation et mon caractère m’aident à surpasser cette peur de l’échec. Comme j’ai des difficultés scolaires, je me dis que je ne peux pas abandonner maintenant après tout le travail que j’ai fait pour arriver ici. Et puis, je sais que j’ai ma famille et les amis pour me soutenir quand j’ai des difficultés.  

3. As-tu déjà une petite idée de ce que tu souhaites faire après l’obtention de ton DUT ?
Non pas encore. Je me concentre pour valider mes deux années et je verrai ce que je fais par la suite. Mais je sais déjà que je ne veux pas faire une école d’ingénieurs. 

Il fait GMP Nicolas

1. Pourquoi as-tu choisi de t’inscrire en GMP ? 

J’ai choisi de m’inscrire en GMP car cela me permettait d’accéder à une école d’ingénieurs et que c’était pour moi le parcours le plus complet entre pratique et théorie.

2. Comment vis-tu cette première année de formation ?
Je vis plutôt bien cette première année malgré la crise épidémique de la COVID. Les principales difficultés liées à la COVID sont : le couvre-feu qui m’empêche de gérer mon temps après les cours (difficultés pour faire du sport le soir ou pour faire mes courses), la fermeture des bibliothèques (difficile pour travailler en groupe), donc je dois plus m’organiser pour ne pas perdre du temps. Je trouve que le département GMP gère au mieux cette situation.

3. As-tu déjà une petite idée de ce que tu souhaites faire après ?
Je souhaite intégrer une école d’ingénieurs à la suite du DUT car cela me permettrait de devenir ingénieur dans le domaine du cyclisme. Être ingénieur dans le cyclisme, c’est avoir une place d’ingénieur dans une société qui produit des vélos ou des équipements pour le vélo. Il n’y a pas d’écoles spécialisées comme pour l’aéronautique ou l’automobile, je dois faire une formation d’ingénieur généraliste, je recherche donc à intégrer une école qui me permettrait d’avoir ce diplôme.